Le Kintsugi, la nouvelle tendance du développement personnel

La faculté du Phoenix à renaître de ses cendres a été transposée en différents concepts. Par exemple au Japon, le Kintsukuroi ou l’art du Kintsugi désigne la réparation d’objets endommagés en les recollant morceau par morceau et en utilisant de la poudre d’or en tant que jointure. La pratique permet de sublimer l’objet au niveau des craquelures, mais en appliquant l’art sur soi, le développement personnel Kintsugi se transforme en véritable thérapie amenant une personne à accepter, assumer, se renforcer et vivre avec ses blessures.

L’art de réparer Nippon: le Kintsugi

Tiré du japonais « kin » signifiant « or » et de « tsugi » pour « jointure », Kintsugi représente la méthode nippone permettant de réparer un objet en mettant l’accent sur les fissures ou craquelures. Pour ce faire, les fragments de l’objet réduit en morceaux sont récoltés et recollés pour le reformer. Dès lors que ce dernier est nettoyé et poncé, les fissures apparentes correspondant à des marques ou cicatrices sont recollées avec du laque et saupoudrées de poudre d’or.

Mise à part son aspect esthétique, le développement personnel Kintsugi propose une vision philosophique des événements de la vie en se basant sur le principe de « ce qui ne tue pas, peut rendre plus fort ».

Apprendre à s’accepter et embrasser ses imperfections

Le développement personnel Kintsugi invite premièrement à faire un retour sur soi afin de s’aider à accepter le passé. La partie de la personnalité cassée deviendra ainsi un fait et sera considérée comme une expérience ou un souvenir gratifiant en plus de représenter un nouveau départ, au lieu de se lamenter et tenter d’enfouir ce qui est arrivé.

Il faut souligner que le ramassage des morceaux et leur identification pour le recollage n’est pas généralement évidente, et peut demander beaucoup de patience pour réaliser un beau Kintsugi. Par ailleurs, la culture japonaise considère que les fissures des objets cassés et réparés sublimées par l’or contribuent à embellir ces derniers, et adhèrent positivement à leur histoire.

Convertir les blessures en force

La restauration de l’objet en une version plus resplendissante malgré les craquelures est l’objectif principal du Kintsugi, et reste le même lorsque celui-ci est utilisé en thérapie. La métaphore traduite par le Kintsugi est relativement simple pour être applicable sur une diversité de situations, et permettra surtout à la personne pratiquant le Kintsugi de montrer plus de résilience à l’avenir. En pratique, les épreuves au cours de la vie, bonnes ou mauvaises, réussies ou échouées font partie de l’histoire d’un individu et peuvent donc être utilisées pour gagner en sérénité dans des situations similaires.

Quand faire appel à un coach de vie ?
Qu’est ce que le concept de Miracle Morning ?