En quoi consiste l’art-thérapie ?

L’art-thérapie est un moyen pour réveiller l’artiste dans une personne. Pour un patient, se mettre à peindre, à danser, à faire du théâtre permet de libérer son cerveau. Le but est de mettre de côté les pensées négatives liées à une maladie. Les hormones de la joie sécrétées durant les séances d’art-thérapie permettent aux patients d’oublier sa souffrance.

En quoi consiste l’art-thérapie ?

Lors des séances, le patient et le thérapeute travaillent main dans la main. Il n’est pas nécessaire de faire des tableaux comme un peintre légendaire, le but est de stimuler le cerveau artistique du patient. Sous toutes ses formes, l’art-thérapie permet de lutter contre les mécanismes de défense de la personne atteinte d’une maladie. Un malade a tendance à s’enfermer sur lui-même, l’art-thérapie est un moyen pour l’inciter à reprendre goût à la vie. C’est un traitement de support, qui aide à emmener la personne vers la guérison. Le refoulement des pensées négatives vers une zone inaccessible du cerveau pour ne plus y penser, c’est l’objectif de l’art-thérapie. Cette pratique est une aide précieuse dans le processus de soin d’une maladie physique et psychologique.

Les différents types de l’art-thérapie.

Presque tous les types d’art sont praticables en art-thérapie. Le coloriage est la discipline qui se pratique le plus dans tous les centres. Il permet aux patients de se concentrer sur sa création et d’oublier le reste. Les pensées néfastes seront bannies, il n’y a plus que le patient et sa création. Facile à réaliser, le coloriage est le plus conseillé par les experts. La musique et la danse sont délicates, mais elles peuvent aussi aider les patients. Elles favorisent la sécrétion d’hormone du bonheur, d’anti-stress et de la paix. C’est une activité physique qui n’est pas destinée à tous les patients.

Le déroulement d’une séance d’art-thérapie.

Il faut un endroit calme pour que le patient puisse se concentrer. Au début de chaque séance, le thérapeute doit parler des objectifs de l’art-thérapie. Les pratiques peuvent se dérouler en groupe ou individuellement. Quel que soit le type d’exercice, le thérapeute guide en permanence les participants. Même si le résultat est rarement artistique, l’important est que le patient y donne du sien. Les jugements sont interdits pour éviter toutes manifestations de mécanisme de défense chez le patient. La fréquence des séances est variable, et dépend du patient. S’il apprécie l’activité, les pratiques de l’art-thérapie peuvent s’étendre sur plusieurs semaines jusqu’à la guérison totale.

 

Fiche métier : qui est le psychothérapeute ?
La thérapie peut elle guérir de certains traumastismes du passé ?